Comment bien préparer sa vidéo en 5 étapes faciles

Par : Alex et MJ

Suivez Alex et MJ

Lancer la vidéo FLIPTUBEUR 2.0 - Tutoriel: Comment bien préparer sa vidéo en 5 étapes faciles dans une boite de dialogue Avertissement : Ce contenu web peut comporter des obstacles à l'accessibilité, si la ressource provient d'un tiers qui n'est pas assujetti au standard de la loi ontarienne.

À partir du moment où l’on trouve une bonne idée de sujet pour un tournage, le travail de préparation commence. La première étape est cruciale parce qu’elle représente le squelette du contenu à tourner. Il s’agit, bien évidemment, du scénario.

Qu’on ait envie de tourner un sketch ou bien un tutoriel de maquillage, la rédaction d’un texte s’impose. Le dialogue ou l’information à livrer doit être bien dit, vrai, et, dans certains cas, arrosé d’une bonne dose d’humour bien placé. L’improvisation a aussi sa place, mais il faut quand même une structure de base, comme une intro et un extro.

Qu’est-ce qu’on va dire ? De quoi allons-nous parler ? Il faut que ça soit clair dès le départ.

Le scénario, c’est l’étape 1. Le « storyboard », c’est l’étape 2. Il s’agit de l’étape où l’on met son histoire en dessins. Ça sert non seulement à visualiser ce qu’on va filmer, mais aussi à prévoir un tas de choses qu’on risque d’oublier. Comment devrais-je me placer ? Debout ? Assis ? Quels plans devrais-je aller chercher pour illustrer ma vidéo ? Un plan taille pour l’intro et un très gros plan pour montrer les matériaux d’un DIY ? Où se déroule l’histoire ? Y a-t-il plus d’un lieu ? En gros, c’est comme faire une mini bande dessinée de sa vidéo.

Après avoir fait son « story-board » il faut ensuite passer à la liste de plans. Cette liste sert à déterminer l’ordre dans lequel on va filmer ses scènes.  Par exemple, si dans un sketch, notre personnage commence l’histoire dans sa chambre, pour ensuite se déplacer à l’extérieur et retourner faire une action à l’intérieur, on peut tout tourner les scènes à l’intérieur d’un coup avant de se déplacer à l’extérieur. Ça permet de sauver du temps et au montage, on pourra remettre les scènes dans le bon ordre, comme sur le « story-board ».

Ensuite, il faut aller trouver son lieu de tournage. On appelle ça le repérage. Il faut s’assurer que le lieu soit disponible, mais surtout tranquille, le jour du tournage. Une visite des lieux avant d’aller y faire un tournage, autour des mêmes heures où on planifie tourner, c’est une bonne habitude à prendre pour s’assurer qu’il

convienne à tous nos besoins. On peut vérifier si la lumière est bonne, s’il y a des sources de courant électrique, si le son est bon ou s’il y a trop d’écho. C’est ça, le repérage.

Finalement, il faut préparer sa liste d’accessoires. Il suffit de passer à travers son texte ou son scénario bien attentivement et de repérer tous les objets qui sont énumérés ou qui vont « habiller » notre décor.  

En faisant ces 5 étapes à chaque tournage, on peut s’assurer d’être vraiment préparé et prêt à tourner la meilleure vidéo !